Les cultes

Lieux de culte dans la région

Seul le culte catholique est représenté dans notre commune.

L’office religieux a lieu les 1er et 3e dimanches de chaque mois à 11h15.
Pour tout renseignement (baptême, mariage, enterrement, catéchisme) se rapprocher du presbytère de
Maing.
Tél. 03 27 24 53 25

L'église

Petit historique de notre église :

  • 706 : sous le règne de Childebert III, roi des Francs, on cite pour la première fois les Seigneurs de Quérénaing.Quérénaing dépend de l’Abbaye de Crespin. Sa chapelle a pour patron Saint Landelin, fondateur de l’Abbaye de Crespin.
  • 1236 : On mentionne une chapelle dédiée à la Sainte Vierge
  • 1432 : Date gravée sur le linteau de la porte des Seigneurs, côté gauche de l’église actuelle
  • 1554 : Sous le règne de Charles Quint, l’église est brûlée et une partie de la population est massacrée
  • XVI et XVIIe siècles : l’église est plusieurs fois restaurée dans son style primitif
  • 1789-1795 : Révolution française. Incendie et démolition du château. Le curé de l’époque Jean-François-Dominique Raparlier célèbre la messe en cachette dans la cave de la ferme de Francis Tamboise (actuelle Ferme des Traditions)
  • 12 Mars 1876 : Le clocher en grès s’effondre au cours d’une tempête. On le reconstruit en briques.
  • 25 Août 1914 : Les allemands arrivent de Belgique. Quelques soldats et douaniers français, cachés derrière des haies, tirent dessus. L’ennemi furieux de ne pas trouver de soldats français croit à un tir de civils, saisit tous les gens qu’il rencontre, hommes, femmes, enfants, malades, octogénaires. Tous sont collés au mur et fusillés, au total 21 personnes dont le Maire Georges Bricout. Tout cela se passe sous un violent orage qui rend la scène encore plus tragique. Puis les allemands incendient le centre du village. Le curé, l’abbé Charles Declercq, échappé du carnage par miracle, cache et ravitaille au presbytère, pendant plusieurs jours, plus de cinquante personnes sans abri. L’adjoint au maire, Jules Maitte, échappé également du carnage, tiendra tête aux allemands pendant les quatre années d’occupation.
  • 1939-1945 : Un camion de munitions allemand saute sur la Place. Tous les vitraux de l’église volent en éclats.

Les autres cultes sur Valenciennes :

  • Synagogue Jacques Partouche  : 36 rue de l’Intendance
  • Mosquée  : 8 rue François Colliez
  • Eglise réformée : 7 rue Ferrand
  • Eglise Evangélique : 75 rue du Chauffour