Cérémonie du 11 Novembre

Cérémonie du 11 Novembre

Compte-tenu de la situation exceptionnelle liée à l’état d’urgence sanitaire et aux mesures de confinement, la cérémonie du 11 Novembre s’est déroulée sans public et dans un format restreint. Pour les 4 lieux (cimetière du Commonwealth, rue de Maing, place Jules Bacq et à la chapelle des fusillés rue Jean Monnet), une cérémonie a été organisée en présence de 3 ou 4 élus, d’un porte drapeau et d’un ancien combattant ACPG-CATM, afin de respecter les gestes barrières. Sur chaque lieu, une lecture a été faite, suivi d’une minute de silence et de la marseillaise avec une pensée pour l’ensemble de ces nombreux soldats « morts pour la France ».
A 11h, l’heure à laquelle les combats ont été suspendus en 1918, les cloches de l’église Saint-Landelin ont sonné.
Merci aux enfants de l’école Georges Pamart, à leur directrice Mme Machado, à leurs 2 enseignants, Mme Windels et Mr Gaudry, pour avoir contribué à la décoration des tombes de soldats anglais.
Merci au directeur d’Auchan Val’Sud, Mr Philippe Grevendal, pour avoir offert 21 fleurs, afin de fleurir les 21 tombes de soldats anglais au cimetière du Commonwealth à Quérénaing.
Merci aux porte-drapeau, aux anciens combattants et aux élus de Quérénaing pour leur présence.

Au niveau national, une cérémonie a été présidée par le Président de la République, ce matin à Paris à l’Arc de Triomphe, en présence d’un nombre très restreint d’autorités civiles et militaires. Elle a revêti cette année une dimension particulière en marquant le 100e anniversaire du choix du Soldat inconnu.
Le Président de la République a présidé en fin d’après-midi dans les mêmes conditions une cérémonie au cours de laquelle Maurice GENEVOIX, écrivain-combattant a fait son entrée au Panthéon.

Partager cette page sur les réseaux sociaux